vendredi 5 février 2010

Bolivia Bis

Marché de Sucre..
...

Sucre Capital Administrativa

Desde el mirador

Carnaval de Potosi

...

no comment...(voir explications plus bas)

Cerro Rico

Dans la mine...

...content de sortir
Volcan Licancabur

Instant flamengo

HIIIIIIIII...!!!

....bis

San Juan au sud du salar..instant magique

Instant vigogne
Gerard..revient! mon instant lamas alors!

Aah c'est mieux....

l'argentine c finit donc on l'aura comprit ( a la douane)

Oú l'on rencontre Dali.

Une des lagunes pret du Salar.

Aux portes du Salar d'Uyuni.

Le Salar d'Uyuni.

Finit donc du nord de l'Argentine et de la magnifique Quebrada, une derniere soiree passé à chanter avec Santiago, Maxi et quelques autres.
Le landemain passage de frontiere interminable, pour aller prendre le train a Villazon.
Villazon, supermarché de l'artisanat sud americain, point final du voyage au nord pour la majorite des argentins. En gros on se retient pendant un mois d'acheter, en Argentine, pulls et echarpes en alpaga ou bijoux en argent, car au final: Villazon, 2 à 3 fois moins cher, meme si bcp de choses proviennent du Perou voir d'Equateur.
Nous prenons donc le train pour Uyuni et le Salar.
je decide d'y rester trois jour pour le salar et les lagunes aux alentours,voyage en compagnie de quatre argentins et deux japonaisekisourikiritoultencépasunelégende.
Des ciels etoilés comme jamais je n'en ai vu, des lamas, des vigognes, des alpagas, des flamants rose, mes flutes, mon melodica, mes rancoeurs , mes joies, mes amours, mes larmes, mes rires, mes luttes et puis on decroche et on va se coucher pour la meme le landemain. Ces paysages favorise la reflexion, on se laisse aller au rythme du vent et des degrees qui baisse, on se laisse fouetter par le sable et on sait plus trop oú on habite, oú on veut habiter, comment, pourquoi, avec qui?
En fait c'est juste beau a t'en degommer les certitudes que t'as sur la vie.( j'ecrit ce message un peu malade alors m'en voulez pas pour ces reflexions un peu bancal)

Plier en deux, puis en quatre, on tache de ne pas glisser, cherchant un oxygene qui se rarefit, on écoute la legende du Tío, dieu de ces lieux, on avance dans des couloir de plus en plus etroit, au bruit de la dynamite on devine qu'on est pas tout seul ici. on se jure de ne plus jamais se plaindre de condition de travail difficile dans son pays, on se demande au bout de combien de temps il deviennent fou la dessous. Germinal en vrai, Antonio nous compte la mort d'amis et familles dans les entraille du Cerro Rico qui fit de cette ville, la plus riche du monde au 18eme siecle, qui fit la richesse de l'Espagne a cette epoque. Pres de 4h dans ces galerie retour a l'air libre nous surplombons... POTOSI. Autrefois plus grande que Londres, cette ville est la plus haute du monde aujourd'hui le gisement d'argent est quasi epuisé, on y recherche de l'étain et du zinc. Pas assez rentable pour que le gouvernement profite des gisements, les ouvriers sont organiseé en cooperatives, ca sent le souffre et la misere. Ici dans cette montagnes ou sont morts tant d'indiens pour les rois d'espagnes et tant d'ouvriers pour un filon epuisé, pour une bouchée de pain, pour survivre.
Suite á quelques discussion avec le guide, il invite le petit groupe que nous sommes á participer au carnaval des mineurs qui a lieu le landemain, Geoffroy, Ramon et moi sommes donc convié a porter le drapeau dans le cortege de la cooperative dont nous venons de visiter les galeries. journee inoubliables, pour nos foie aussi ( tu n'as evidement pas le droit de refuser le verre que l'on te serre toute les dix minutes. entre 11h et 18h, je te laisse faire le calcul cher lecteur, ajoute a cela celui qui prend plaisir a arroser ta gueule d'occidental, de mousse a raser et autres ballons d'eaux toute les deux minute. plus un soleil de plomb, la chaleur du pancho, bref tu comprendra cher lecteur pourquoi je vais me coucher a 18h de l'apres midi ce jour la).

A Potosi se forme un petit groupe de dix qui s'en va pour Sucre d'oú j'ecrit ce message, la temperature est plus propice pour poser la mochilla quelque jours, on la fait journee au marché, le central, le noir , le campecino; du musée, dulces siestas en los parques o miradores. On sort en boite, deco genre film du dimanche soir des 70's, heureusement que Ramon le berlinois félé d'electro (on nous prend pour des frangin depuis une semaine) peut faire le DJ car la cumbia c'est bon mais au bout de deux mois c'est trop.

et puis un soir une pizza passe mal et le landemain.............,TOUUUUUUUUUURISTA!!!!!! YOUPI!!! donc on reste un jour de plus on prend le temps de remettre a jour le blog.

La Bolivie n'a rien de l'Argentine, plus chalereuse plus secrete moins occidental je souhaite aller sur Sajama et son parc naturel a l'ouest du pays( peut etre ascencion du mont Sajama (6500m), avec deux chevronner et un guide bien sur), peut etre feront nous le carnaval d'Oruro mais les prix des hotel s'affiche en dolars pour cet evenement classer au patrimoine mondiale de l'Unesco. En tout cas se sera La PAz pour la fin du mois et peut etre du wwoofing dans un endroit oú je peut aprendre le Guarani. Mais plus aucunes certitudes dans ce voyage car tout change si souvent, si vite, au gres du vent et des rencontres.

Salut a tous et au plaisir de recevoir de vos nouvelles.


Mehdi.

3 commentaires:

  1. Je savais pas que les lamas et les antilopes s'accouplaient...
    Sinon bon courage pour la tourista il paraît que c'est pas marrant, mais au pire tu peux toujours appeler le gouvernement français qui après l'épidémie de grippe A et les 90 millions de vaccins, a commandé 90 millions de rouleaux de PQ pour l'épidémie de gastro.
    Sans commentaire, pardon...

    RépondreSupprimer
  2. mais que font-ils de ces montagnes de fruits ?
    les photos sont splendides !!! belle performance devant la pancarte 5121 kms !!! bien vu !!
    merci de nous faire partager tout ça, on vit au rytme du blog, de Gogol Map, et des courriels ....
    tendresses à tous les 4 (Machoute étant le 4° laron)
    Brigitte Mamoun

    RépondreSupprimer
  3. C'est vrai que les photos sont magnifiques !!! Merci de nous faire partager ton voyage de cette façon !! D'une belle façon.
    Je te fais des bisous

    Violette

    RépondreSupprimer