mercredi 2 décembre 2009

Patagonia, HECHO!!!

Bonjour a tous,
vous aurai donc compris le rythme de mise a jour du blog.

Alors voila sachez que tout ce passe bien, nous ne sommes pas mort de froid a Ushuaia. nous avons retrouvé Buenos Aires la bouillante.


Reprenons donc:

Ushuaia, Terre de Feu.


Nous y passerons une petite semaine, profiterons des balades le long du canal Beagles et du glacier Martial avant de parcourir le parc Terre de feu dès le petit matin, bercés par des chants d'oiseaux jusqu'alors inconnu.



Je ne m'etalerai pas plus, c'est difficile de mettre des mots sur ce genre de ressentis. Le coeur bat tres fort dans la poitrine, la chance d'y etre à ce moment precis est evidente. Ce sont des paysages magnifiques, la montagne,les lacs et la mer s'enlassent pour le bonheur des yeux, de magnifiques forets vous protegent du vent froid sur une grosse partie des chemins et il n'y a qu'a respirer et prendre respectueusement ce qui vous est offert.


je ne vous parelerai pas plus d'Ushuaia qui est simplement une ville, l'interet est surtout autour.


Nous retiendrons d'Ushuaia,entre autre, une belle rencontre, ou plutot deux: Carole,Gwen, (je ne suis pas avec Karim lorsque j'ecrit mais je suis certain qu'il s'allit a cette grosse bise que je vous envois, comme prevu nous restons en contact, Karim je te laisse le soin ou pas d'en dire plus).



Voila pour Ushuaia. Direction Peninsula Valdes.



Nous reprenons le bus pour la Peninsule Valdes et Puerto Piramides. A quatre du coup, puisque nos deux veritables naturalistes nous accompagnent ( ou inversement).


Peninsule autour de laquelle se trouve une faune passionante: baleines, pingouins ( des vrai pingouin jvous jure), lions de mer, elephants de mer...etc le tout en vrai et en liberte. Bref du bonheur.



Nous y resterons un peu de temps, Karim, pour le retour sur Buenos Aires,me devance de quelque jour. Quant a moi, la pluie ecourte mes souhaits de solitude, mais me fait partager un moment simple et agreable avec la Famille E. ( Cyril, Claude, Iona et Youri ( le plus jeune traveller du monde surement), j'espere que le tour du monde suit son court comme vous le voulez, ce fut un plaisir vraiment).



La Patagonie se termine donc, tants de choses a dire alors... allez-y vite avant que la machine touristique ne defigure plus les villes de cette region.



j'en ai prit pour des annees je vous le garantit.




BUENOS AIRES TOME II

C'est une ville oú je me sent bien, encore bcp d'autre rencontres :Hola Steve, vive le Quebec libre.
Une petite larme pour le depart de Gwen et Carole, avec qui nous aurons donc voyagé une grosse semaine ( non jrigole j'ai pas pleurer!!! non mais! quand meme!).

Bcp de balade de San Telmo a Palermo, Puerto Madero etc. cette ville vaut la peine d'etre connu, beaute et effervescence, le tout dans un melting pot incroyable. Allez-y aussi!

...

Et il est arrive, nous l'attendions depuis un mois... il nous a berce dans les bus, je l'ai tant chanté et dansé avec toi ma frangine.........................MANU CHAO!!!!!!!!!!!!!!!!!

J'en ai encore des frissons c'etait surement un des meilleurs concert que j'ai vu, pas de fioriture, Manu Chao, Radio Bemba, un ex de la Mano au percu, un guitariste fou furieux, et ils enchainent les titres pendant trois heures sans pause, et les 15000 milles personnes du stade des Allboys chante en coeur. Ses textes s'inspirent de ce continent, de son histoire politique de son energie, il sont comme des chants de lutte et d'espoir et cela se sent.

Line j'ai faillit pleurer jte jure. certain que cela ne m'aurait pas fait cela en Europe mais lá a Buenos Aires, c'etait de la dynamite.

Les derniers à m'avoir fait cela furent Noir Desir au Eurock il y a 6 ou 7 ans.

J'enchaine le landemain avec un concert de percu: "La Bomba del Tiempo". J'ai plus de vocabulaire positif et admiratif. On dira que ce continent vibre de musique et que mon pti balais s'en va chaque jour un peu plus, jbouge mon corps et il etait temps.

Voila je ne sais pas si cela vous convient, je ne peut tout raconter, pour ceux qui on l'habitude sachez que j'ai pas arreter de parler politique et c'est de pire en pire. Ici il se batte pour des choses que nous sommes en train perdre, c'est deroutant, cela donne de la force en tout cas et cela confirme bcp d'idees et d'envies.

Je part pour la province de Missiones dans le nord-est, pour faire du wwoofing dans une ferme paumée dans la foret, pdt une , deux, trois semaine, ou plus, nous verrons.

Karim et moi nous separons donc pour cette été (eh oui dsle! ici c l'été) nos chemins se recroiseront plus tard un peu avant la Bolivie entre janvier et fevrier. Je sait que tu liras ce message alors, à toi et Naiara, passez du bon temps et plein de bonheur a vous deux. Mais surtout au plaisir de reunir a nouveaux las mochilas.

Quant a vous tous, je vous embrasse, pour bcp vous y etiez aussi.

Unos grandes abrazos.


Mehdi.




3 commentaires:

  1. salut Mehdi,
    je reviens sur le blog après plusieurs jours d'absence justifiés par les retrouvailles via les conversations téléphoniques avec Karim ....
    et hop plein de nouveaux articles,
    c'est super
    tu transmets l'émotion vive avec une telle force ... merci de nous donner tout ça !!
    je t'embrasse
    Brigitte

    RépondreSupprimer
  2. C'est beau, et puis surtout tu racontes tellement "tout bien, tout comme il faut" et tellement tout en poésie.
    Au point qu'on a envie d'y être ..
    C'est si beau.

    Je t'embrasse très fort mon cher mehdi.
    Bonne route encore et encore ..
    Tia SOU.

    RépondreSupprimer
  3. Salut !!!!
    Comme ça tu as tenu ta promesse de mettre à jour le blogue ! Salut à toi également, mais sache que tu n'es pas obligé de faire un De Gaulle de toi pour avoir ta place au Québec.
    Continue d'écrire !
    à plus !

    Steve

    RépondreSupprimer